!
!

DIAPAL - SINN

DIAPAL ®

La technologie de déshumidification Ar ralentit la dégradation de l’huile. La technologie DIAPAL va encore plus loin. Nous utilisons uniquement des combinaisons de matériaux spéciales qui ne nécessitent aucune lubrification (!) pour empêcher les frottements, garantissant ainsi la précision et la robustesse du mouvement et de l’échappement à ancre suisse, pièce maîtresse.

Pour une lubrification de meilleure qualité

Pour retarder le processus de dégradation de l’huile à l’intérieur de la montre, notre technologie Ar consiste à encaser le mouvement sous atmosphère sèche, grâce à l’utilisation d’un gaz de remplissage. Nos techniciens, ingénieurs et physiciens ont cherché pendant plusieurs années une solution plus efficace et ont conclu que le meilleur moyen d’éviter toute dégradation était tout simplement d’éliminer l’huile. Leur approche se concentre sur l’échappement à ancre suisse, qui est le composant de la montre le plus affecté par la corrosion de l’huile. L’expérience a démontré que l’échappement à ancre est la pièce la plus sensible du mouvement. La qualité de sa lubrification influe donc énormément sur la précision de la montre.

Le triomphe des nanotechnologies sur le diamant

SINN a démarré ses recherches sur la technologie DIAPAL en 1995, avec l’idée de remplacer le rubis des palettes par du diamant. Dans un échappement classique, l’huile sert uniquement à réduire les frottements entre les rubis des palettes et l’acier de la roue. Il s’est avéré qu’une surface en diamant poli était plus adaptée que le rubis traditionnellement employé dans l’échappement à ancre suisse et n’avait pas besoin d’être lubrifiée. Néanmoins, la plage d’oscillation produite par cette combinaison n’était toujours pas acceptable. Depuis 1995, SINN n’a eu de cesse de tester d’autres combinaisons de matériaux. Le premier brevet est déposé en 2000. L’appellation DIAPAL a successivement désigné tous les développements suivant les palettes en diamant ainsi que les différentes combinaisons de matériaux adaptées à la conception d’un échappement à ancre suisse sans lubrification, éliminant tout frottement pour prolonger la durée de vie du mouvement. La première solution nanotechnologique permettant une production en série est finalement mise en œuvre dans le DIAPAL 756.

 

Gros plan sur l’échappement à ancre suisse : Non lubrifié, il fonctionne trois mois au maximum. Avec une lubrification standard, la perte d’amplitude devient réellement significative au bout de trois à cinq ans, alors que les échappements DIAPAL affichent toujours une amplitude stable.